jeudi 2 novembre 2017

DE MANIGANCES ÉLECTORALES ET DE NON-DITS


Pendant plus d’un an, Projet Montréal a mis toute la gomme pour soutenir la possibilité de créer encore plus de lieux de culte sur les artères commerciales que sont Bernard et Laurier.

Maintenant qu’il a perdu le référendum sur la question, Philippe Tomlinson, candidat à la mairie d’Outremont pour Projet Montréal, veut doter l’arrondissement d’un mécanisme réglementaire (PPCMOI) qui permettrait de déroger au zonage établi et de modifier le type d’occupation d’un immeuble. Cela lui donnerait les coudées franches pour faire indirectement ce que le règlement de zonage ne permet pas de faire.


Philipe Tomlinson et sa coéquipière Mindy Pollak qui cherchent à se faire élire à Outremont sous la bannière de Projet Montréal.

À quelques jours du scrutin, Tomlinson ne sait plus quoi faire pour faire gober au peuple qu’il a l’intention de respecter le résultat du référendum qu’il a perdu. Pourtant, le 25 octobre dernier, personne n’a eu besoin de le torturer pour qu’il révèle à ses partisans la stratégie qu’il souhaite mettre en place s’il est élu.


Écoutez l'extrait de l'enregistrement des propos qui sont sortis de la bouche même de Tomlinson lors de cette réunion électorale qui s’est tenue au 1465 Avenue Van Horne : «On a besoin de trouver une façon, lorsque le besoin se refera sentir, de contourner ce règlement-là qui interdit [les synagogues] à Outremont.» Plus clair que ça, tu meurs! À bon entendeur, salut!

Puisqu’on parle de l’avenue Van Horne, il s’y trame quelque chose qui vient de créer toute une surprise à certains parents de jeunes enfants qui fréquentent une garderie de l’arrondissement.


Alors que les centres de la petite enfance (CPE) Pitchounet et Frisson de Colline se voient forcés de se trouver de nouveaux locaux à la suite de l’éviction prévue par la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, voici maintenant que la garderie Montessori qui a pignon sur rue au 1357 Van Horne vient de changer de main.


L'ex-garderie Montessori, près de l'épicerie fine Young et du métro Outremont

Imaginez-vous donc que pas plus tard que le 7 août 2017, cette garderie privée subventionnée pour accueillir 60 enfants a été achetée pour 1,1 M$ par la société de portefeuille 9362-3577 Québec inc. Or il se trouve que cette entreprise n’est détenue par nul autre que mon bon ami Max Lieberman. C’est ce lobbyiste hassidique bien connu à Outremont, au Plateau et jusque dans les Laurentides qui exploiterait désormais cette garderie.

 
Max, alias Menachem, a-t-il vraiment l’intention d’y poursuivre l’approche Montessori qui vise «le développement complet de la personnalité de l’enfant»? Poser la question c’est pratiquement y répondre.



Max Lieberman chahutant la soirée de consultation publique sur les lieux de culte sur les avenues commerciales Bernard et Laurier

Informés de cette nouvelle aventure, il nous est permis de nous poser des questions pas seulement sur les intentions de Projet Montréal, mais aussi sur celles du maire sortant Denis Coderre.

Depuis que Coderre a fait allusion au fait qu’une solution au problème des lieux de culte pourrait peut-être être trouvée sur l’avenue Van Horne, les citoyens d’Outremont n’ont jamais pu obtenir de réponse à ce sujet. Au point où on peut se demander si le nouvel achat du lobbyiste Lieberman ne ferait pas partie d’un «deal» que le maire Coderre (ou Valérie Plante!) aurait pu passer avec les huiles hassidiques.
 
Campagne électorale 2013 :
À gauche, Denis Coderre à portée de main des lobbyistes hassidiques Mayer Feig et Hersber Hirsch; à droite, vidéo clandestine lors d’une assemblée secrète entre Coderre et les hassidim d’Outremont

Max Lieberman a-t-il d’autres plans qu’une garderie pour l’édifice de trois étages qui se trouve au cœur même de la vie commerciale de l’avenue Van Horne?  

Habitués que nous sommes à voir surgir des garderies, des écoles et des lieux de cultes illégaux, la question est loin d’être farfelue. Elle se pose d’autant plus que ce ne serait pas une première.  

Vous n’en avez peut-être pas entendu parler, mais le 19 avril 2017, la secte Imray Chaim O’Chasidai Wiznitz, qui opère cette école illégale qui avait été investi par la DPJ, au coin de Parc et Beaubien, a acheté pour 2,2 M$ un bâtiment de trois étages à deux pas de là, soit au 6585, rue Jeanne-Mance, dans l’arrondissement Rosemont. 

L'édifice du 6585, rue Jeanne-Mance, acheté par la secte hassidique pour y soi-disant aménager une garderie.

David Weinberger, un administrateur de cette secte hassidique que la conseillère Mindy Pollak connaît bien (elle est elle-même une ultraorthodoxe Wiznitz) a envoyé des lettres d’éviction aux locataires d’ateliers d’artistes qui y ont pignon sur rue depuis 20 ans, sous prétexte de vouloir y aménager une garderie. Or, non seulement l’espace (12 000 pieds carrés!) semble démesuré pour l’aménagement d’un CPE, mais en plus, une affiche en yiddish trouvée à l’école illégale au coin de Parc et Beaubien fait état d’une campagne de financement de 1 M$ pour «l’aménagement d’une nouvelle école primaire pour garçons».  (traduction: une gracieuseté d'un copain israélien) 

Wouppelay! Une école! Pourtant les lettres d’éviction remises aux locataires mentionnaient bel et bien une reprise de possession pour une garderie. Ça sent mauvais, vous dites?

Comme par hasard, la fameuse affiche illustre justement l'édifice de la rue Jeanne-Mance récemment acheté par la secte Wiznitz qui a évincé les locataires.

En dépit des lettres très avenantes adressées à M. Weinberger, ainsi qu'au groupuscule pro-hassidique Friends of Hutchison Street et à la conseillère de Projet Montréal Mindy Pollak, la Coalition Jeanne-Mance (un groupe de résidents qui souhaite entretenir une cohabitation harmonieuse entre citoyens corporatifs et les résidents de ce quartier) a frappé un mur de silence. Personne n'aurait répondu à leur invitation. Même pas Mindy Pollak? Elle a fait carrément la morte. Elle n'allait quand même pas se mettre en travers du chemin de ses coreligionnaires, n'est-ce pas?

Fort de cette expérience pénible qu'ont vécu nos voisins de Rosemont, je parie qu'il se manigance des choses pas très catholiques tant sur Van Horne que sur Bernard. 

Dans Outremont, allez-vous vraiment voter pour un maire d'un des grands partis?  

Histoire à suivre et à finir dans les prochains jours.

3 commentaires:

Steve Tremblay a dit…

Si j’ai bien compris, les candidats de Projet Montréal ont organisé une réunion publique pour inviter les citoyens à venir parler ouvertement des relations avec les voisins hassidiques afin d’ouvrir un dialogue, et plutôt que d’y participer vous avez envoyé un ami pour enregistrer subrepticement ce qui s’y était dit. Et maintenant vous en publiez un extrait sorti du contexte pour porter discrédit à l’équipe de Projet Montréal à trois jours de l’élection.

Couardise quand tu nous tiens!

pierre Lacerte a dit…

M. Tremblay, puisque vous n’êtes pas certain d’avoir bien compris, je peux vous dire d’emblée que vous avez tout faux.

De un, vous admettez qu’il s’agissait bien d’une réunion publique. Donc tout le monde était en droit de prendre des notes ou d’enregistrer le débat. Vous ne pouvez accuser qui que ce soit d’avoir agi de façon clandestine, déloyale ou malhonnête.

De deux, je n’ai mandaté aucun ami, ni aucun autre « espion » pour aller couvrir cette réunion. Au moment où elle s’est tenue, j’étais en Afrique depuis un mois. Je n’avais même pas eu vent de cette rencontre organisée par Projet Montréal. Mais même si cela avait été le cas, cela ne vous aurait regardé d’aucune façon.

Troisièmement, si j’ai choisi de dévoiler les propos qu’a tenus Philippe Tomlinson trois jours avant l’élection, c’est que si je l’avais fait trois jours après le scrutin, les citoyens seraient allés voter sans connaître les véritables intentions que dissimulait M. Tomlinson et Projet Montréal.

Enfin, en ce qui concerne la couardise, vous vous êtes tout simplement trompé de porte. Partisanerie, quand tu nous tiens!

Jean Dejulio-Paquin a dit…

Merci Pierre Lacerte pour les informations cruciales que vous dévoilez. Vous agissez comme un lanceur d'alerte et c'est très important. Quant au propos de m.Tomlinson, ce n'est pas éthique. Un aspirant maire d'arrondissement qui affirme vouloir contourner un règlement s'il est élu est très décevant..