vendredi 31 octobre 2008

PÉDALER DANS LE BEURRE

Rappelez-vous des propos du juge Adrien Paquette de la Cour municipale d'Outremont: «La seule chose qui me soit difficile dans l'exercice de mon travail... [c'est que ] le citoyen qui est condamné ne comprend pas toujours pourquoi son voisin a été acquitté pour une infraction semblable. Quand certaines personnes de religion juive orthodoxe viennent contester une contravention ... et que je dois les acquitter à cause des tolérances qui me sont imposées, je suis en mesure de comprendre la colère des gens.»

Encore maintenant, alors que Marie Cinq-Mars fait la promotion de l'écologie et de la piste cyclable, son escouade de la Sécurité publique continue de s'acharner sur Communauto, le service de partage de voitures qui a une flotte de véhicule à Outremont.

Pendant que la mairesse refuse catégoriquement d'aborder la question des billets de courtoisie à l'égard de certains membres de la communauté ultraorthodoxe, certains véhicules de Communauto accumulent les contraventions de stationnement.

Pourtant, la Ville et l'entreprise ont signé une entente qui permet le stationnement des voitures de l'entreprise à des endroits déterminés sur les rues de l'arrondissement.

La situation a été rapportée à Marie Cinq-Mars lors de l'assemblée du conseil d'arrondissement d'Outremont du 6 octobre dernier. La mairesse avait promis d'y voir. Or, le 23 octobre, le harcèlement contre des véhicules de Communauto continuait de plus belle.Cette fois encore, la voiture de Communauto était stationnée conformément à l'entente, soit du côté est de la rue Durocher, entre les rues Laurier et Fairmount comme l'indique clairement le constat d'infraction qui trônait sur le pare-brise de la voiture numéro 1241.

Au moment même où les membres de la secte hassidique étaient dispensés de déplacer leurs véhicules pour permettre le nettoyage des rues, Communauto, elle, passait au «cash».

Peut-être la mairesse devrait passer encore un peu plus de temps au bureau pour s'assurer que sa police privée ne fait pas d'excès de zèle ciblé?

1 commentaire:

Jean Naimard a dit…

La loi est la même pour tout le monde. Si le juge avait une once d’indépendance (tel que requis par la loi), il refuserait d’acquitter les juifs simplement parce qu’ils sont juifs.

* * *

Puisque les juifs peuvent être acquités du fait de leur religion, il faudrait fonder une religion spécifique avec laquelle quiconque est contraventé pourrait être acquitté.