mardi 13 mars 2012

LA BOMBE INTÉGRISTE

Le 8 mars, journée internationale de la Femme, est célébré depuis plus de 100 ans dans le monde. À Outremont, deux femmes l'ont vécu de façon très spéciale. Et elles ne sont pas près de l'oublier.

Céline Forget (voir son blogue), la conseillère municipale indépendante du district Joseph-Beaubien ainsi qu’une autre citoyenne du quartier se sont fait apostropher brutalement en plein après-midi par de nombreux hommes de la communauté hassidique alors qu'elles déambulaient sur le trottoir de la rue Saint-Viateur.


Avec à leur tête nul autre que le lobbyiste Mayer Feig, cette meute d'intégristes religieux a pris à partie ces deux citoyennes, leur criant des insanités, les menaçant et les intimidant physiquement en les filmant à bout portant.

Ci-haut, Mayer Feig repoussé par un agent de sécurité

Rappelons que lors de la dernière séance du conseil de l’arrondissement d’Outremont, ce même « dignitaire » hassidique avait fait une sortie publique contre Mme Forget qui, voilà presque 15 ans, avait fait fermer une synagogue illégale au coin des rues Lajoie et Durocher. Qu'une femme leur tienne tête, ça, les ultraorthodoxes ne l’ont jamais digéré.

Sur les vidéos que ces intégristes ont eux-mêmes pris et mis en ligne sur Internet, on les entend crier « Nazi, Forget sale, Hund (chien, en allemand), Get out of here, Hitler, etc.). L'un des hommes portant une grande redingote couleur cuivre a même craché en direction de Madame Forget, ce qui, dans l’univers hassidique, s'avère l'insulte suprême.
(pour visionner les vidéos retirés de YouTube, voir les hyperliens au bas de la chronique)

Visionnez le reportage de TVA en cliquant ICI.

Voilà un vibrant témoignage du respect fait aux femmes lorsqu’elles n’obéissent pas au doigt et à l’œil aux volontés des sectaires de tout poil. Pas de danger qu’ils se seraient risqués à me faire goûter à une telle médecine. C’est plus facile de faire peur aux femmes « impures ».

Tous ces fous d’Abraham devaient d’autant plus rager que les deux citoyennes sont demeurées d’un flegme à faire rougir d’envie le plus british des gentlemen (voir, ci-contre, l'agression contre la dame qui accompagnait Mme Forget). Aucun geste provocateur et bouches cousues. Elles étaient presqu’aussi immobiles que les statues de sel de Sodome et Gomorrhe !

C’est ça qu’on souhaite à Montréal? Que chaque groupe de religieux fanatiques soit en mesure de faire sa loi dans son ghetto? Qu’il bafoue les règlements adoptés démocratiquement? Qu’il ait son propre service d’ordre? Ses propres services d’urgence? Sa propre milice prête à intervenir sur un simple coup de fil?

Avez-vous déjà vu les hassidim «pacter » une salle du conseil avec 100 personnes en moins de 15 minutes pour intimider et faire pression sur les citoyens ou leurs élus?

Voir la photo ci-contre, prise il y a exactement un an,
où le leader Michael Rosenberg était entouré de ses fantassins, puis cliquer ICI.

Il ne manquait plus qu'une chose. Que ceux et celles qui ne sont pas à quatre pattes devant ces théocrates finis se sentent étrangers et indésirables à l’intérieur du périmètre de l’érouv. On y est presque, semble-t-il. Boro Park (Brooklyn), Kiryas Joel (30 minutes de New York où des élus et des fonctionnaires d’Outremont toujours en poste ont été invités en grande partie sur le bras de Michael Rosenberg), Mea Charim (Jérusalem), Bnei Brak (Israël), Outremont… même combat, même destin divin?

La zone hassidique du Plateau et d’Outremont s’aligne-t-elle sur le ghetto ultraorthodoxe de Boisbriand? En vous baladant dans les Laurentides, avez-vous déjà essayé d’y aller faire un tour en bagnole sans être suivi, voire intercepté et interrogé par des rangers à boudins si vous ne portez pas casque de poil et rouflaquettes?

Je ne peux pas croire que c’est encore nous qui devons nous battre la coulpe, faire les underdog et ramper, de peur de passer pour des intolérants et des racistes? Avec une mentalité comme celle-là, nos gouvernements, qui traficotent à qui mieux mieux avec tout ce qui grouille d'intégristes dans notre cour, nous préparent un sacré bel avenir !

Quand je pense que M. Werzberger a le culot de demander démission de la conseillère Forget alors que ce sont ses ouailles qui ont eu un comportement inadmissible. On croit rêver. C'est d'autant plus ironique que plus de 200 citoyens d'Outremont viennent de réclamer la destitution de ce même dirigeant hassidique qui siège au Comité consultatif d'urbanisme d'Outremont.

D'ailleurs, tous les Outremontais qui souhaiteraient prendre connaissance de cette pétition et la signer n'ont qu'à
cliquer ICI .



Voici maintenant les vidéos qui font tant de bruit:


Vidéo 1: Le cracheur et les insultes des hassidim de tous âges (cliquer ICI)

Vidéo 2: L'intervention du lobbyiste hassidique Mayer Feig (cliquer ICI)

Vidéo 3: L'hystérie collective lorsque les policiers mettent la conseillère municipale en sécurité dans une voiture de patrouille (cliquer ICI)

Vidéo 4: Madame Forget interpellée par les automobilistes et la foule (cliquer ICI)

Vidéo 5: Beugler pour effrayer (cliquer ICI)

9 commentaires:

Jean Beaudry a dit…

J'ai dû me rendre à Outremont pour un événement jeudi dernier (8 mars) et les rues étaient envahies par les juifs hassidiques qui fêtaient je ne sais quoi. On se serait cru à l'Halloween: rues encombrées de voitures stationnées en double, enfants déguisés et piétons qui jasent au milieu de la rue, etc. Si mon taxi klaxonnait, on avait droit à une engeulade. Et ces gens non intégrés à la société québécoise ne sont même pas capables de parler un mot français... S'il y a une place à Mtl où je ne voudrais pas habiter pour tout l'or du monde est bien Outremont...

Martin Gamache a dit…

Franchement, cette manifestation de haine de la part des hassidims tient du grand guignol.

Cela dit, je trouve indécent ce recours de leur part à l'accusation de nazisme: c'est indécent d'instrumentaliser un événement aussi horrible pour justifier n'importe quelle lubie.

À voir comment ces intégristes se comportent, difficile d'envisager quelque cohabitation que ce soit...

Jean-Marc Corbeil a dit…

À visionner les extraits vidéos, les craignant-Dieu semblent exorciser une sorcière pour chasser Satan! Fascinant...

Pierre Joncas a dit…

Tout citoyen soucieux de la paix devrait prendre connaissance des plus récents messages affichés sur les blogs de Céline Forget et Pierre Lacerte, et visionner les vidéos auxquelles ces messages donnent accès. Certains ont été récupérés avant que les vidéastes, sans doute honteux et conscients de s’être condamnés eux-mêmes, ne les retirent de Youtube.

Par leur tapage à l’occasion des festivités de la Pourim, un ramassis de hassidim a perturbé la tranquillité des résidants d’un large secteur d’Outremont. De plus, une foule y a bloqué la sortie de la caserne des pompiers, avenue St-Just. Aussi, des autobus ont circulé illégalement – et massivement – sur plusieurs rues résidentielles.

Aux encouragements d’une meute, des mufles se sont évertués à intimider la conseillère Forget par l’invective, l’insulte, la bousculade et le crachat. Elle a courageusement résisté. Ces goujats interprétaient comme de la provocation sa présence – elle, une élue qui s’affairait à constater leurs infractions manifestes aux règlements. À noter que, pour une bonne part, le désordre se produisait dans son district. Appelés sur le lieux, les agents de la sécurité publique et de la police n’ont imaginé rien de plus brillant que de l’escorter au poste 24 pour lui proposer une leçon sur la manière d’exercer ses fonctions. Mais ne serait-ce pas le devoir d’une conseillère que de veiller au respect des conditions réglementaires assurant la jouissance paisible de la quiétude à laquelle tout citoyen a droit? Il n’a cependant pas effleuré l’esprit des forces dites de l’ordre d’arraisonner les agresseurs. Qu’auraient-ils fait s’il s’était agi, par exemple, d’étudiants en grève contre la hausse des frais de scolarité?

Dans cet histoire lamentable, il importe de bien le souligner, la liberté de religion est nullement en cause. Pourim est une fête religieuse, bien sûr, mais les activités illégales et les affronts odieux à l’endroit de Mme Forget ne sont pas dictées par les exigences du culte. La «tolérance» de l’administration de l’arrondissement n’a rien à voir avec l’«obligation d’accommodement raisonnable» des pratiques d’une religion, si vaste puisse être la portée de cette obligation: elle s’apparente au favoritisme du parti au pouvoir à l’endroit d’une importante clientèle électorale. C’est de la tolérance à la manière Duplessis.

Au passage, la comparaison avec l’Halloween est bancale. (i) Halloween est l’affaire d’un soir, pas deux jours; (ii) les adultes y voient à ce que les enfants se déplacent paisiblement et ils se gardent de faire eux-mêmes du grabuge; (iii) aucun autobus ne se déplace illégalement sur des avenues résidentielles. Et on ne s’y saoule pas.

Que conclure?

De deux choses l’une.
A. Ou les autorités civiles sont incapable de maintenir l’ordre public, (i) soit parce que les forces policières, à qui la tâche est déléguée, sont impuissantes devant la meute, auquel cas nous sommes en État d’anarchie, (ii) soit parce que ces forces refusent d’obtempérer aux directives des élus civils, auquel cas nous sommes en État policier.
B. Ou bien les autorités civiles acceptent que certains groupes puissent impunément à la fois troubler l’ordre public et attaquer une élue (fût-elle une critique de l’administration), auquel cas… À chacun de tirer ses propres conclusions.

Il y a quelque chose de pourri à Outremont.
Le reconnaissez-vous, madame la mairesse? Sinon, comment expliquez-vous les incidents désolants de la semaine dernière? Ne les déplorez-vous pas?
Si oui, entendez-vous intervenir pour mettre fin à ces infractions répétées et graves aux règlements qui mettent en péril l’ordre public et la paix civile? Quand? Comment?
Sinon, pourquoi pas? Comment, au juste, interprétez-vous vos responsabilités?

Bien entendu, je ne m’attends à aucune réponse sérieuse à ces questions. Il ne m’étonnerait d’ailleurs pas de les voir taxées de malveillance. Soyez assurée, cependant, madame la mairesse, que ce sont celles d’un citoyen qui, si respectueux soit-il, n’est pas naïf et qui, pour cette raison, est profondément inquiet et indigné.

Anne McLaughlin a dit…

Ce qu'on voit sur ces vidéos me donne froid dans le dos, mais ne me surprend nullement. Il y a quelques années, nous avons abrité dans notre cour clôturée et verrouillée le véhicule de Mme Forget, qui le trouvait vandalisé presque chaque fois qu'elle le stationnait dans la rue. Eh bien, après avoir défoncé à coup de masse une section de la clôture, on a fait subir le même traitement au pare-brise de l'auto de Mme Forget et on lui a crevé ses pneus. Puis, on a peint des messages haineux sur la section de clôture encore debout. Au cas, sans doute, où le message n'était pas assez clair, on a aussi vandalisé un de nos arbres.

J'aurais bien envie de qualifier de criminelle l'attitude d'une administration qui laisse perpétrer impunément des actes de terrorisme pour la simple raison qu'ils sont commis par des membres de l'électorat sur lequel ils comptent le plus.

Mais, voilà, on a les élus qu'on mérite. Si tout le monde se prévalait de son droit de vote aux élections, le sort de celles-ci ne serait pas entre les mains de hors-la-loi. J'aurais donc bien envie de qualifier aussi de criminelle l'indifférence de beaucoup de nos concitoyens. Indifférence qu'ils vont finir par payer cher, quand notre quartier ne sera tout simplement plus habitable pour les goyim.

M. Audet a dit…

En visualisant toutes les vidéos, je crois que madame Forget fait preuve d'un grand courage, d'une grande détermination et d'une grande dignité depuis des années qu'elle cherche à faire régner la justice pour tous à Outremont.

Je lui lève mon chapeau et je la salue bien bas.

Victor Parent a dit…

Je ne comprends pas les gens d'Outremont d'accepter ca ? Tenez vous debout et condamné cette situation . C'est tout simplement inacceptable de voir ca au quebec. Outremont n'est pas un ghetto , ce n'est pas Israel non plus ! Les racistes ne sont pas toujpours ceux qu'ont pensent !

Louise Allard a dit…

Pierre j'ai écouté ton entrevue avec Martineau. Félicitations. Les gens d'Outremont devraient manifester plus souvent.

Jean Gagné a dit…

Indésirables et incapables font cause commune à Outremont
On vient d’en être témoin, la communauté hassidique d’Outremont se fait de plus en plus tapageuse et indésirable, par des comportements outranciers et haineux. L’administration d’Outremont, elle, répétons-le à satiété, se montre de plus en plus incapable d’appliquer ses propres règlements.
La mairesse d’Outremont, pourtant, comme elle l’a affirmé publiquement, aspire à jouer la réconciliatrice des groupes de citoyens qui harcèlent et qui sont harcelés. Avec un ton débonnaire et naïf, qui lui convient plutôt mal quand on l’a entendu apostropher ses ouailles, certaines ouailles, durant les soirées du Conseil, elle en appelle au besoin pressant de rapprocher des groupes qui s’éloignent à vue d’œil.
Ne perdez pas ainsi votre salive à ne rien dire, madame la mairesse; vos propos sont vides.
Ce dont nous avons été témoins de la part de la communauté hassidique est totalement inadmissible à de nombreux points de vue. Tant que vous ne saurez pas le dénoncer vertement et guider les services de votre administration vers des comportements propres à imposer le respect des lois, des règlements et des bonnes mœurs, comment garder confiance en votre jugement et en vos agissements?
Pour ma part, je vous ai demandé quand vous cesseriez de trahir la confiance que vous avez sollicitée. À vrai dire, je crois mes interrogations désormais inutiles. Car c’est la fin pure et simple de votre administration qu’il faut immédiatement demander, exiger et obtenir.