vendredi 6 juin 2008

TO BE LEGAL OR NOT TO BE

Le reportage du journaliste Alain Picard, de Radio-Canada, embête royalement la "Reine Maire" de l'arrondissement, ainsi qu'Alex Werzberger, le porte-parole de la communauté hassidique d'Outremont. Cela fait plus de 20 ans que l'on connait l'illégalité de la synagogue du 1030, rue Saint-Viateur.

Lors de la séance de l'assemblée du conseil du 2 juin dernier, Marie Cinq-Mars a fait un aveu: "Cela fait sûrement aussi longtemps que vous que je sais que cette synagogue est illégale". Et qu'a-t-elle donc fait en cette matière pendant toute une décennie de "dévouement" pour le bénéfice et au nom de ses bons citoyens? Niet! Nothing! Nada! Que dalle et surtout moins que rien!
Tout porte à croire qu'elle et ses prédécesseurs ont patiemment attendu que la synagogue illégale fête ses 25 ans (1982 -2007) afin de permettre aux délinquants de plaider, nous croyons à tort, droits acquis. Et c'est nous, imbéciles de citoyens que nous sommes, qui mandatons ces représentants (on se demande de qui?) pour protéger l'intégrité et la qualité de notre arrondissement devenu quasi ghetto?
L'Express d'Outremont et le Point d'Outremont viennent de publier cette lettre des lecteurs : Le loup dans la bergerie.

Nous blâmons bien davantage les élus municipaux (des arrondissements d'Outremont et du Plateau Mont-Royal et de la ville centre) que les hassidim eux-mêmes pour ce quart de siècle d'inaction (ou pire, peut-être, de collusion avec les dirigeants ultraorthodoxes). Après tout, ces derniers auraient été bien fous de ne pas profiter de l'aubaine de toutes ces pâtes (molles) qui ont fait office de béni-oui-oui pour les accommoder, leur permettre de prendre du galon, voire de s'octroyer le contrôle de "leur" territoire!

Nous nous en voudrions tout de même de donner l'absolution sans confession aux dirigeants hassidiques qui sont passés maîtres dans l'art de tricoter une maille à l'envers pour obtenir
indirectement ce que les lois et règlements leur interdisent de faire directement. Mauvaise foi, faux-fuyants, intimidation, échappatoires, esquives en tout genre et toute la ribambelle d'épithètes que les honorables juges de la Cour d'appel leur a servies comme une volée de bois vert dans la cause de Val-Morin, la colonie de vacances estivales de la secte outremontaise qui prêche le "dialogue, l'ouverture et le respect mutuel" avec une conviction contrefaite de toutes pièces et une fourberie sans nom.
Photo: Alex Werzberger, le président de la Coalition des organisations hassidiques d'Outremont (COHO) qui s'est toujours appliqué à dénigrer tous ceux et celles qui dénonçaient l'intolérable. C'est lui qui, tout récemment, aurait servi cette mise en garde à un journaliste qui enquêtait sur ce qui sent de plus en plus mauvais dans les deux arrondissements: "The shit will hit the fan!"

Pendant ce temps... PAS TOUCHE!
Avec un sans-gêne et un mépris encore plus grotesque que jamais, Michael Rosenberg et Martin Rosenberg, son fils contremaître, persiflent et signent.
Pour montrer à qui refuse obstinément de comprendre et de se soumettre à leur joug intégriste, les surpuissants ultrareligieux s'entêtent à entreprendre encore de nouveaux travaux à leur synagogue du 5253, rue Hutchison. Pas question pour eux de se bâdrer de demander les permis de construction requis. Pensez donc! Ce serait s'abaisser au niveau du commun des goys mortels et méprisables. En territoire hassidique, seule la loi d'Abraham s'applique.
Depuis trois jours, les marteaux-piqueurs ont repris du service alors qu'à la division Permis et inspection du Plateau Mont-Royal, on nous confirmait, le 5 juin 2008, qu'aucune demande de permis n'avait été faite pour ces nouveaux travaux au 5253 Hutchison. Dieu est grand, tout comme le mépris de Michael!
Mais il ne s'agit bien sûr ici que de sa "vie privée" comme nous le ressassent ad nauseam les élus (de Dieu?) Marie Cinq-Mars, Louis Moffat et Claude Piquette. Alors, bien sûr, PAS TOUCHE!

Michael Rosenberg a toute la légitimité et toute la crédibilité qu'il faut pour continuer à siéger au Comité consultatif permanent - relations intercommunautaires destiné, imaginez-vous, à favoriser le rapprochement entre les diverses communautés établies dans l'arrondissement d'Outremont. Tout comme son copain Alex Werzberger qui possède, lui aussi, le pedigree idéal pour occuper un siège douillet et moelleux au Comité consultatif d'urbanisme d'Outremont dont le mandat est de faire ses recommandations, notamment en matière de... ZONAGE! Je vous jure que c'est pas une blague.
Vive notre démocratie participative!
Manifestement, depuis le Patriarche David Rosenberg, fondateur de Rosdev, jusqu'au petit-fils Martin Rosenberg, en passant par le paternel Michael Rosenberg, président de l'empire familial milliardaire, il semblerait que moins on se soucie des règlements de la ville pour la synagogue "familiale", mieux on se porte.
Il en allait ainsi depuis de nombreuses années. Tout prouve qu'il en va toujours de même aujourd'hui.



À la synagogue du 5253, on "marteau-piquette" sans permis à qui mieux-mieux. Les arbres et les inspecteurs peuvent bien s'étouffer avec les résidus d'excavation!
Et le pire, c'est de savoir qu'on leur donnera ce fameux permis en dépit du fait que les propriétaires sont des multirécidivistes non repentants, donc voués à recommencer à la première occasion!

Aucun commentaire: