samedi 9 avril 2011

L'ODEUR ÂCRE DE LA SAINTETÉ

La semaine dernière, nous sommes allés à la rencontre des résidents de l'avenue du Parc. Nous les avisions du registre référendaire qui se tiendra mardi, le 12 avril prochain.

Une dame nous a ouvert sa porte enjolivée d'une affiche de Thomas Mulcair.
En apprenant que nous nous opposions à l'agrandissement de la synagogue du 5363 Hutchison, la résidente nous a affirmé qu'elle préférait nettement les synagogues au fléau des piqueries qui foisonneraient dans le coin. Ma foi! J'avoue que son raisonnement se défend. Qui voudrait d'un repère de junkies devant chez lui?


Quelle ne fut pas ma surprise, en écoutant le grand journal télévisé de TVA, hier à 18h. On y apprenait que des inspecteurs de la Ville, accompagnés de policiers avaient débusqué une serre hydroponique de marijuana au deuxième étage de l'école talmudique qui se trouve au 6080, avenue du Parc, au coin de Van Horne. Non! Ça se peut pas! J'ai failli m'étouffer avec mon bagel.

Jusqu'à tout récemment, cette synagogue
«déguisée» en centre communautaire et en école talmudique n'avait pas de permis d'occupation. Malheureusement, les autorités municipales semblent très peu intéressées par ce qui se trame derrière les vitrines qui demeurent tapissées de papier Kraft pendant des mois, voire des années.

À en croire le journaliste Yves Poirier, ce n'est qu'à la suite d'une plainte que les inspecteurs ont fini par se rendre sur place et malencontreusement renifler une odeur suspecte de cannabis.


Dans sa recherche, le journaliste a trouvé que l'emplacement appartient à la compagnie à numéros 3698637 CANADA INC. dont la CONGRÉGATION AMOUR POUR ISRAËL est le premier actionnaire majoritaire.

Ce responsable de la communauté affirme n'avoir même pas entendu parler de la descente de police dans les locaux de la congrégation

Lors des élections municipales de 2009, le journal en ligne Rue Frontenac.com avait publié un article dans lequel il avait qualifié Amour pour Israël d'organisme «hors la loi».

Ce qui surprend toujours un peu dans des cas comme celui-ci, c'est de voir que près de trois semaines après la découverte du repère de drogue, personne n'en avait glissé un mot dans les médias. Pourtant, en temps normal, les autorités policières ne se privent pas pour se péter les bretelles après un coup de filet.

Ce n'est pas la première fois que les autorités policières tombent sur des repères de drogue dans des immeubles appartenant à la communauté hassidique.

En décembre 2007, par exemple, au radiojournal de la Première chaîne de Radio-Canada, je me souviens avoir entendu une courte nouvelle nous apprenant que des pompiers avaient découvert plus de 3000 plants de marijuana à l'étage au-dessus d'une garderie hassidique de la rue Pratt.

Il devait être 5h30 ou 6h du matin. J'avais crû rêver. Au cours de la journée, j'ai eu beau prêter l'oreille, la nouvelle n'est jamais revenue en ondes. Seul un entrefilet du Point d'Outremont m'a permis de réaliser peu de temps après que je n'avais pas été victime d'hallucinations auditives! Aucun journal à potins, généralement si friands de ce genre de nouvelles, n'en avait... pipé mot.

Bien sûr, de la même façon que tous les prêtres ne sont pas pédophiles, toutes les synagogues ne sont pas des fabriques de stupéfiants.

Heureusement pour nous,
aucun laboratoire de drogue n'a encore jamais été mis à jour sur les 600 mètres de la rue Hutchison concernés par le processus référendaire de mardi.

On a de la chance puisque dans le lot de
«nos quatre synagogues à nous», on retrouve seulement UN dortoir illégal, CINQ fermetures de chantier non respectées, UN permis d'agrandissement demandé sous de fausses représentations, UNE transformation de logement résidentiel en classe religieuse illégale, UNE allégation de contrebande d’alcool, UN seul lieu de culte totalement illégal et à peine 55 autobus par jour sur notre rue résidentielle, entre 6h30 et 22h30. Avouez qu'on l'a échappé belle. Ça aurait pu être pire.

Vous dites? Vous aimeriez savoir pourquoi nous souhaitons convaincre nos voisins d'aller signer le registre référendaire, mardi prochain? Bof! Vous savez, ça doit être parce qu'on est capricieux.

C'est un rendez-vous, le 12 avril, à la bibliothèque Mile-End, au 5434, avenue du Parc. N'oubliez pas vos pièces d'identité!

5 commentaires:

Jean-Marc Corbeil a dit…

Et bien dans ce cas là, je suis capricieux!

S. Rivard a dit…

Des choses aussi ubuesques, ça ne s'invente pas. L'humour doit être codifié génétiquement chez le québécois, parce qu'il n'y a pas de sens logique à être aussi pleutre et bonasse.
Je comprends que Harper reconnaisse la nation québécoise: il pense probablement qu'on ne fait pas exprès pour être aussi bozo. Alors, il nous a en pitié. Et il a peut-être raison.

C'est à se demander si on est pas une nation d'extrémistes.
Extrémistes dans le sens de pousser les limites du ridicule au maximum.

M'enfin, ça vaut bien un ptit joint tout ça!

Mariclaude Ouimet a dit…

Tout le monde se souvient que lors du 1er registre, les citoyens outremontais n'avaient pas droit de signature. Dans leur naiveté, ils avaient demandé à la mairesse Cinq-Mars de les épauler et d'intervenir auprès de la mairesse Fotopulos ! Cinq-Mars avait carrément tourné le dos à ses propres citoyens en refusant de s'impliquer prétextant un avis de son fameux contentieux !

Le comble de l'hypocrisie a été atteint par notre mairesse dans une déclaration qu'elle a faite à l'Express d'Outremont le 7 avril:

'' Interrogée à propos de la tenue de ce registre, la mairesse de l'arrondissement Marie Cinq-Mars a déclaré '' être heureuse que les citoyens de ce côté-ci puissent s'exprimer ''.

Vous remarquerez qu'elle n'a pas oser dire '' les citoyens d'Outremont '' mais bien les citoyens de ce côté-ci !

Anglo Support a dit…

Once again a great catch. Like I have said before, and I believe this is the case for you, I don't have any issues with the religion being practiced, that is the freedom of being Canadian, I am against twisting laws of our civilized society that allows the freedoms we are always fighting to keep. It takes a few bad apples to take things away from everyone.

You should all get the movie Holly Rollers (http://www.imdb.com/video/imdb/vi1572210457/). My wife just discovered the movie last month, and is raving about how we may not know what our neighbors are doing.

Well know we know for sure. I will now finally sit down to watch it too. Everyone should watch it.

Pierre Lacerte a dit…

Dear Anglo support,

I appreciate that you take time to share your comments and to point out the video you would like us to see, but my policy is that people must reveal their real identity. So next time, I won't be able to publish your anonymous comment. It won't have anything to do with censorship. It's all about transparency.

Thank you in advance

Thank you in advance