mardi 1 février 2011

LE PREMIER TEST

Si vous n'avez pas encore réservé votre soirée du 7 février, c'est le temps! Après une abracadabrante saga de trois ans et demi, c'est lundi soir prochain, à 19h, à la maison de la culture du Plateau-Mont-Royal (465, avenue du Mont-Royal Est) que les élus de Projet Montréal du Plateau Mont-Royal devraient trancher.

Permettront-ils aux dirigeants de la synagogue du 5363 Hutchison d'agrandir leur lieu de culte qui se trouve dans un zonage strictement résidentiel? Choisiront-ils plutôt de se ranger derrière les nombreux arguments des résidents qui ont décrié ce projet très controversé? On verra bien si le gros bon sens et les politiques d'apaisement de la circulation et d'amélioration de la qualité de vie des résidents sont des valeurs authentiques ou des mots en l'air comme cela s'est tristement avéré sous le régime de la mairesse Fotopulos, d'Union Montréal.

Pour les résidents qui habitent de part et d'autre de la frontière qui sépare le Plateau et Outremont, la décision de l'équipe de Projet Montréal est le premier vrai test de la cohérence et de la détermination des élus du Plateau.

Se limiteront-ils à trancher la poire en deux? Seront-ils les premiers à sonner la fin de la récréation à propos des flottes d'autobus d'écoliers qui défilent au rythme de 55 autobus par jour sur nos rues strictement résidentielles? Mettront-ils le pied à terre pour faire respecter le zonage, faire disparaitre les dortoirs illégaux, les agrandissements de lieux de culte obtenus grâce à de f
ausses déclarations

Et pour tous ceux et celles qui éprouveraient encore un malaise à l'idée de faire appliquer la réglementation municipale à des dirigeants ultraorthodoxes récalcitrants, ce serait une très bonne idée de visionner le reportage vidéo intitulé Le rabbin rebelle de Monroe (voir plus bas).

cliquer sur la photo pour zoomer

Vous verrez que les comportements délinquants déplaisent tout autant aux résidents juifs du New Jersey qui tiennent comme nous à la quiétude de leurs rues résidentielles.



video
Cliquer sur la flèche pour voir le vidéo.

Vous aimeriez un autre exemple de la même problématique au New Jersey? Lisez cet article du Jerusalem Post qui décrit l'histoire de propriétaires d'un quartier résidentiel de Teaneck qui se battent pour préserver leur quiétude et la valeur de leurs propriétés. Là-bas, comme ici, on voit des élus qui ne savent choisir entre la qualité de vie de leurs résidents et les craintes de poursuites de la part des ultraorthodoxes.
On se croirait à Montréal, ma parole!

1 commentaire:

Michel Delage a dit…

Je suis de tout coeur avec toi Pierre et je trouve dommage que la communauté hassidim entre en guerre contre ceux et celles qui ne sont pas des élus de dieu. Je crois a une société laïc parce que nous sommes (la planète) rendu là. Et ceux qui veulent croire en un dieu quelconque c'est personnel. Alors quand on veut s'organiser socialement ensemble et que c'est un dieu qui a le mot de la fin c'est toujours des conflits en perspertive.