mercredi 27 janvier 2010

LES MOHAWKS D'OUTREMONT

Y a-t-il quelque chose de plus humain que le désir du fruit défendu? Je vous le demande. De tout temps, la prohibition a tenté le diable.

À Chicago, A
l Capone fut à la tête d'un gigantesque trafic d'alcool. C'est d'ailleurs avec les profits des ventes illégales d'alcool qu'il a substantiellement renforcé son empire criminel.

C'est, comme par
hasard, à cette même époque que sont apparus aux États-Unis les "speakeasies", ces night-clubs tels le légendaire 21 Club de la 52e rue, à New York (cliquer sur la photo de droite). Jazz, jolies femmes, gros cigares et alcool de contrebande y faisaient bon ménage. Ça swingait la bacaisse pas à peu près!

Heureusement, les traditions gaillardes ne se perdent pas toutes. Si vous avez entendu le reportage radiophonique du journaliste Normand Lester, hier après-midi (26 janvier 2010) sur les ondes de la station 98,5 FM, vous aurez peut-être été étonné (?) d'apprendre qu'une célèbre synagogue d'Outremont a reçu la visite inopinée d'une escouade spéciale de la police, le 17 décembre dernier.

Profitant de l'arrivée d'une livraison nocturne spéciale, les autorités policières n'ont saisi rien de moins qu'une grosse cargaison d'alcool de contrebande destinée à la synagogue du 6019 Durocher. Prosit! Chin chin! À la vôtre!

La cargaison contenait des caisses de vin importées en douce de l'Ontario. Aucune, évidemment,ne portait le cachet obligatoire de la Société des alcools. Le rabbin épargnait la taxe québécoise sur sa marchandise qui comprenait également une belle quantité de schnaps, cette eau-de-vie allemande qui vous requinque un fidèle après une journée harassante de prières.



Sauf Louis Moffatt et Marie Cinq-Mars qui pourront feindre de tomber des nues, plusieurs résidents savaient depuis longtemps qu'il se tramait là des choses, ma foi, pas trop catholiques! Il était fréquent qu'à la suite des livraisons de spiritueux, de nombreux véhicules fassent des allées et venues pour repartir avec, dans leurs coffres, des caisses d'alcool. Bref, la synagogue
Toldos Yaacov Yosef se serait transformée en une sorte de Liquor store.

Maintenant que l'histoire du trafic a été éventée, nous devrions suggérer au rabbin d'y ouvrir un bar cachère. Il pourrait appeler ça le Bar MITZVAH. Ce serait inespéré pour le conseiller Moffatt qui souhaite mordicus qu'il y ait enfin une réelle communion entre les membres de la secte hassidique et les citoyens "normaux".

Au dire de Normand Lester, non seulement cette pratique existerait depuis une dizaine d'années, mais en plus, elle aurait cours dans plusieurs autres synagogues de Montréal.

Bien sûr, personne n'avait jamais voulu y prêter foi, car il est bien connu que tous les rabbins et tous les dirigeants hassidiques sont des hommes archipieux et bien au-dessus de l'hommerie des goys impurs. Et pourtant...

Cliquer sur la photo

Dans ce reportage, on a appris une chose encore plus étonnante. Normand Lester raconte que l'an dernier, les policiers avaient mis la puce à l'oreille du rabbin. Ils auraient laissé savoir au représentant de la synagogue que les autorités policières étaient au courant du trafic et lui avaient conseillé de cesser de jouer aux Mohawks d'Outremont. Depuis quand les policiers avertissent-ils les malfrats pour leur donner une chance de ne pas se faire "pogner"? Font-ils la même fleur aux trafiquants colombiens ou aux Mom Boucher du Québec?

17 commentaires:

Anonyme a dit…

merci de l,info très complète.
Et encore des accoco dits raisonnables.
ou des intouchables?

Mr.Univers a dit…

Excellent billet, comme d’habitude! Il est absolument aberrant d’apprendre que les autorités, encore une fois, agissent de manière plus courtoise envers cette communauté et ce, malgré les différents niveaux de délits commis par ceux-ci. Enfin, il est plus que satisfaisant d’apprendre que cette fois-ci, les contrevenants aient été choppés! Je lève mon verre d’alcool de la SAQ à tout les citoyens qui prônent la justice et l’égalité. Aurevoir et... à la prochaine saisie!!!

Anonyme a dit…

C'est de plus en plus ahurissant d'apprendre ce qui se passe dans le quartier .... chez les gens pieux!!!

Anonyme a dit…

Question: qui va récupérer les taxes non payées depuis des décennies pour ce trafic illégal ou pour l'utilisation illégale d'immeubles où on ne paie pas de taxes (écoles, lieux de culte, etc)?

Marie-Madeleine a dit…

Vive les noces de CANA...diens. Et moi qui ne croyais plus aux miracles. A la bonne vautre!

Anonyme a dit…

J'aimerais en connaître davantage sur la pratique policière d'avertissement au préalable aux personnes commettant des délis. S'agit-il d'un policier rattaché au poste de police d'Outremont? Agissait-il avec l'autorisation du directeur du poste de police d'Outremont? Est-ce à dire que le policier et son directeur agissant de la sorte en informant un contrevenant à la loi bénificie de l'impunité sans recours possible devant les tribunaux pour un tel agissement. Faut-il conclure qu'un tel agissement de complicité place le policier et le directeur au-dessus de la loi?

belami a dit…

Est-ce que la famille montréalaise Bronfman n'avait pas déjà montré le chemin durant les années de prohibition, ou bien est-ce être mauvaise langue que de dire cela ?

Anonyme a dit…

Eh ben finalement, le gouvernement devrait mieux faire ses calculs à savoir:

Combien la communauté juives hassidiques donne en pots de vin versus combien le gouvernement perd en taxes... sur les bouteilles de vin!!!

Ça vaut aussi pour les autorités municipales...

יעל-מָרְדֳּכַי (Yaël-Mardochée) Rosenblumenthalovitchenstein a dit…

Quelle honte! Vous dégoulinez encore une fois dans l’antisémitisme le plus primaire avec vos caricatures totalement déplacées.

Je vous ai déjà averti par le passé que vos jérémiades ne passent pas inaperçues, et vous allez très bientôt vous apercevoir que des gens en haut lieu ne tolèreront pas longtemps vos incartades intolérantes!

Sachez seulement qu’il vous en cuira de vous attaquer ainsi à une pauvre communauté religieuse persécutée de toutes part.

À bon entendeur, salut!

Anonyme a dit…

Moi aussi je m'interroge sur les policiers d'Outremont. Est-ce c'est le commandant Richer qui a averti préalablement le rabbin des pratiques illégales dans cette synagogue? Il faudrait faire plus enquête pour savoir si la complicité policière émane de la sécurité publique de l'arrondissement d'Outremont?

Anonyme a dit…

Le reportage de monsieur Lester souligne la complicité de la police avec des hors-la-loi hassidim. La question se pose: cette complicité dure depuis combien de temps? Dans combien d'occasion cela s'est-il produit? Cela se produit-il encore? Les policiers qui ont agi de la sorte sont-ils ou seront-ils identifés afin qu'ils répondent de leurs actes? La crédibilité du service de police à Outremont est mis en cause.

Anonyme a dit…

J'apprécie énormément vos articles. J'admire votre courage. Pour avoir vécu dans le ghetto hors la loi de nombreuses années, je sais à quel point il faut du courage seulement pour tenter de faire respecter ses droits de simples citoyens. J'habite à quelques rues de là, et je vois le ghetto s'agrandir de plus en plus chaque jour. Merci

Anonyme a dit…

Cher(e) Yaël-Mardochée,

Pourquoi menacer. Les faits sont là. Monsieur Lacerte n'invente rien. Quant à son humour, il est typiquement juif, si vous me permettez.

Anonyme a dit…

Un humour incisif à la Mordechaï Richler du XXIe siècle, si l'en est un!

Mariclaude a dit…

À Yael-Mardochée,

Votre communauté a délibérément choisi d'enfeindre les règlements et les lois de sa terre d'accueil.

Dans la vie, on doit savoir assumer les conséquences de ses gestes.

Refuser de le faire sous le prétexte fallacieux de '' persécution envers une pauvre communauté religieuse '' est faire preuve d'une immaturité flagrante !

Accusez les autres d'anti-sémitisme lorsque vous vous faites prendre en flagrant délit et en plus, proférez des menaces à leur endroit, est absolument inconcevable !

Hormis envers les membres de votre propre communauté,vous n'avez aucun respect pour celle qui vous a accepté alors que vous étiez en errance.

fratellino a dit…

L'histoire que relate (et nullement frelatée) Pierre Lacerte n'est que le relais entre le reportage de monsieur Lester (on me dit qu'il est juif, alors peut-il être anti-sémite en même temps?)et la population qui s'intéresse aux injustices tolérées par les élus pour de simples calculs électoralistes. Son humour est déplacé? Je dirais plutôt qu'il est exactement proportionnel aux méfaits qu'il ne cesse de dénoncer.

Anonyme a dit…

Chacun peut s'exprimer librement et dire ce avec quoi il est en accord ou en désaccord sur ce blog.
Cependant je crois qu'il n'y a pas de place pour les personnes qui font de l'intimidation et des menaces.