mercredi 20 février 2013

LE LOBBY AUX YEUX BLEUS



Certains d’entre vous se souviendront peut-être que le 7 mai 2012, la conseillère Ana Nunes nous annonçait qu’elle présiderait bientôt un «comité des Sages». Tel un phénix, l’ancien comité consultatif sur les relations intercommunautaires allait renaître de ses cendres.
 
Nunes nous avait alors bien avertis. Elle n’y nommerait pas n’importe qui. C’est avec soin qu’elle choisirait chacun de ses membres «d’après son niveau de connaissance, sa culture, son intelligence de cœur, son ouverture et sa reconnaissance parmi ses pairs.»

 
Depuis près de neuf mois, à raison de deux réunions par mois, le comité Nunes n’est plus en rodage. On est en droit de penser qu’il a atteint sa vitesse de croisière. Aussi, je me permets de vous livrer mes observations.

Le 10 septembre 2012, j’ai été personnellement invité par le comité à venir m'exprimer sur ce que je reproche aux autorités municipales, notamment en matière de laxisme et de laisser-faire à l’égard de pratiques non conformes à la réglementation municipale que bafouent certains membres de la communauté hassidique.


Cette rencontre s’est déroulée de façon tout à fait civilisée. Je savais bien que certains membres du comité ne m’accueillaient pas de gaîté de cœur. Ce n’était certainement pas une surprise. Après tout, mon blogue ne fait pas l’unanimité.


Ce qui m’a franchement étonné, par contre, ce fut de réaliser qu’un membre du comité, dans l’incapacité d’être présent à cette rencontre, avait tout bonnement été remplacé par sa… mère! Moi qui avais entendu Ana Nunes nous raconter que chacun des membres avait été spécialement trié sur le volet, je n’aurais pu imaginer qu’ils puissent être remplacés au pied levé et encore moins selon des critères héréditaires.


Mindy Pollack, membre interchangeable du comité Nunes
Mme Mindy Pollak n’est pas là? Pas grave. Elka va faire l’affaire! M. Claudio Zanchettin non plus n’était pas présent à cette séance. A-t-on demandé à sa mère ou à sa fille de le représenter? Quelle question! Son siège est resté vide. 

Par ailleurs, le 15 février dernier, j’ai été soufflé de lire la lettre d’opinion fallacieuse qu’a publiée cette même Mindy Pollak dans The Gazette

Dans sa diatribe contre la décision du conseil d’Outremont de refuser une dérogation au règlement sur les autobus pour la fête de Pourim, cette jeune femme hassidique a prétendu que le comité sur les relations intercommunautaires était uniquement composé de citoyens ordinaires.

Vraiment! Des citoyens ordinaires? Ordinaires comme Graham Carpenter, peut-être? Permettez-moi de vous montrer combien il est ordinaire, le citoyen Carpenter.



Graham Carpenter, citoyen ordinaire?
Le 31 janvier dernier, un groupe d’une vingtaine de hassidim, dont certaines grosses pointures, a convergé au bureau de comté de Thomas Mulcair, à Outremont.

Le prétexte de cette rencontre était la remise au lobbyiste Mayer Feig d’une médaille en l’honneur du jubilé de la reine Elizabeth. Pour cet ultraorthodoxe qui voue un culte exclusif aux grands rabbins de la Dynastie hassidique de Bobov, on imagine combien cela a dû lui faire chaud au cœur de se faire épingler le bouton de la Reine d’Angleterre.


Le chef du NPD Thomas Mulcair entouré des lobbyistes Menachem (alias Max)  Lieberman et Mayer Feig, du directeur de bureau de comté de Mulcair, Graham Carpenter, et du vice-président exécutif de la multinationale Rosdev, Martin Rosenberg, le 31 janvier 2013.

Graham Carpenter a été à la fois le chef d’orchestre et le témoin privilégié de cette scène émouvante. Il faut entendre Mulcair courtiser ses grands électeurs à redingote qui viennent justement de se regrouper en un nouvel organisme parapluie baptisé Quebec Jewish Council : «You will have the full support of my office. Graham is there. You will have the full help of the party». 


video 
Visionnez cette courte vidéo


Graham is there? Graham n’est pas seulement là. Le directeur de bureau de comté de Mulcair fricote et grenouille aussi au sein du comité Nunes. Il ira raconter à d’autres qu’il  est un simple citoyen comme les autres.

Il est carrément scandaleux que ce meneur de claque du NPD siège à ce comité destiné d’abord et avant tout à satisfaire la liste d’épicerie des passe-droits que les leaders hassidiques tiennent mordicus à obtenir. Carpenter et Mulcair utilisent grossièrement ce comité pour leurs intérêts politiques.
 
Comme si ça ne suffisait pas, nous avons récemment appris qu’Ana Nunes avait nommé un nouveau membre à son comité des Sages. Il s’agit de M. Jakob Karmel

À ceux qui ne le connaîtraient pas encore, M. Karmel est le vice-président de la congrégation Munchas Elozer Munkas, cette fameuse synagogue du 1030 - 1032, rue Saint-Viateur Ouest qui est illégale depuis près de 30 ans et dont la Ville de Montréal vient (vaut mieux tard que jamais!) de réclamer la fermeture en Cour supérieure. Nous attendons dans les semaines qui viennent le jugement qui, espère-t-on, scellera son sort une fois pour toutes.
 
Grâce à de tels personnages, notre démocratie n'a vraiment rien à craindre.

Au cours des dernières années, les dirigeants hassidiques ne se sont pas gênés pour défier l'interdiction de parcourir les rues résidentielles avec leurs autobus. Il ne reste plus qu'à attendre de voir ce qu'ils décideront, les 23 et 24 février prochain. Dans sa lettre d'opinion, Mindy Pollak nous donne déjà un bon indice de ce qui risque de se produire: «The community will once again next weekend be treated like outlaws».

2 commentaires:

Mahaut Rigault a dit…

Wow! Vive la transparence!

Encore une fois, merci Pierre de nous ouvrir les yeux et de nous mettre au courant de ces tours de passe-passe on ne peut plus sournois.

Je comprends qu'il s'agisse pour Mulcair d'une stratégie électoraliste mais jusqu'où est-il prêt à aller pour se faire élir, lui et probablement les autres membres de son clan à travers le Canada.

J'espère que dans ses démarches il conserve en tête les droits des autres citoyens ordinaires d'Outremont qui sont aussi très nombreux et qui peuvent faire pencher la balance.

Pour ce qui est de madame Nunes, on en vient à douter effectivement et sérieusement de son intégrité morale... Quelle est encore la raison d'être de ce comité des sages??? S'il a une réelle raison d'être, ne devrait-il pas être composé de vrais sages? Mais encore là, qui est assez sage pour choisir les 'sages' qui composeront ce comité? Et sur quels critères se base-on?

C'est vraiment ahurissant d'apprendre tout ce qui peut se tramer au sein même de l'Hôtel de ville d'Outremont. C'est une saga digne d'un télé-roman qui m'inquiète quand même beaucoup.

Mariclaude Ouimet a dit…

J'ai assisté au même conseil d'arrondissement à Outremont que Madame Pollack mais vraisemblablement, quand on lit sa lettre, nous n'avons pas retenu les mêmes interventions !

Un fonctionnaire d'Outremont a clairement confirmé avoir réussi, à moins d'un (1) mois de la Pourim, à trouver en location à Montréal de ces autobus légaux vraisemblablement introuvables (!) depuis des lustres par la commaunauté hassidique !

Les Hassidims parlent volontiers de l'obligation d'autobus le jour pour les jeunes mais jamais ils n'ont spécifié que ces mêmes autobus servaient aux plus vieux, en soirée, afin de transporter des amplificateurs de maison en maison jusqu'à 1h00 du matin !!!

Madame Pollack a l'air d'oublier volontairement qu'il y a des règlements municipaux à Outremont qui sont applicables à tous, peu importe la religion, et que l'arrondissement a finalement décidé d'appliquer légitimement les règlements peu importe la religion.