mardi 4 mars 2008

LE CANAL ÉVASION, VERSION OUTREMONT

Depuis qu'il a refait surface sur le tarmac de l'Hôtel de Ville, ce voyage à New York entrepris en juin 2005 par une quinzaine d'élus, de fonctionnaires, de membres de la sécurité publique, de la police et de la commission sur les relations intercommunautaires empeste le favoritisme dans tout l'arrondissement.

Relativement à ce dossier chaud, la mairesse ne manque pas d'air pour souffler sur les braises sur lesquelles elle vient de s'asseoir.

Au fil des derniers mois, nous lui avons posé plusieurs questions et demandé des explications. Les réponses ont été au mieux évasives, alambiquées quand elles ne correspondaient tout simplement pas à la réalité.

Reprenons simplement les déclarations que Marie Cinq-Mars a faites dans le cadre de l'entrevue qu'elle a accordée le 18 février 2008 au journal Le Point d'Outremont et soulevons ce qui cloche.

Cliquer sur la photo

La mairesse a dit: le JOCC n'est pas un lobby. Vrai ou faux?

FAUX. Selon le registraire des entreprises, le JOCC, enregistré sous la partie 3 de la Loi sur les compagnies se donne pour mandat de «représenter, favoriser, et promouvoir les intérêts de la communauté hassidique». Par ailleurs, le Commissaire au Lobbyisme du Québec nous confirme que le JOCC peut exercer des activités de lobbyisme sans avoir à s’enregistrer au registre provincial ou fédéral. Il s’agit bel et bien d’un lobby en bonne et due forme.

La mairesse a dit: cette escapade à New York n'a duré que 24 heures.
Vrai ou faux?

FAUX. La mairesse tente de minimiser les faits. Il ne s'agissait pas d'un voyage de 24 heures, mais bien plutôt de deux jours et une nuit. Les 15 participants ont quitté Outremont le 21 juin à 8 h du matin pour ne revenir que dans la nuit du 22 au 23 juin. On parle d’une quarantaine d’heures.

La mairesse a dit: le budget de voyage de 200 $ par participant a été respecté. Vrai ou faux?

FAUX. À moins de s'y rendre sur le pouce et de dormir à la belle étoile dans Central Park, nous défions quiconque de passer deux jours à New York (ou même à Drummondville!) avec 200 $, transport aller-retour, hébergement 4 étoiles et tous les repas (et le vin) inclus. Le coût d'un tel voyage ne se fait pas à moins de 600 $ par personne.

La mairesse a dit: les participants n'ont bénéficié d’aucun traitement de faveur qui les rendaient redevables à quelque organisme que ce soit.
Vrai ou faux?


FAUX
. Les 15 participants ont été reçus à l’hôtel de Michael Rosenberg à New York . Rappelons que M. Rosenberg est l'un des trois administrateurs du JOCC. Tous les repas leur ont été offerts gracieusement. Le fameux 200 $ déboursé par les participants ne suffisait même pas à couvrir le transport aller-retour Montréal - New York.

La mairesse a dit: l'arrondissement a organisé le voyage. Vrai ou faux?

FAUX. Le Jewish Orthodox Community Council (JOCC) a planifié chacune des étapes de ce pèlerinage dans trois enclaves hassidiques que ne connaissaient pas les participants. C’est un des trois administrateurs du JOCC qui informait le conseiller politique du maire de l’arrondissement, Jean-Claude Patenaude, de l’élaboration et de l’avancement de l’itinéraire. Le JOCC a même réclamé que les participants libellent leur chèque de 200 $ au nom du JOCC.


Nous dénonçons ce voyage qui a été largement défrayé par un groupe lobbyiste qui pouvait espérer tirer avantage pour ses membres de ce cadeau indu fait, entre autres, à un élu, à des fonctionnaires, à un membre des forces policières et trois membres de la Sécurité publique de l’arrondissement.

Nous réclamons qu’il soit interdit pour tous les membres d’un lobby quel qu’il soit, de siéger à l’un ou l’autre des comités de l’arrondissement Outremont. Nous l'avons réclamé lundi soir (3 mars 2008) lors de la séance de l'assemblée du conseil de l'arrondissement d'Outremont. Un dossier à suivre...

Aucun commentaire: