dimanche 26 mai 2013

LA PROPHÉTIE DU PLATEAU



Ce printemps, en raison des hauts cris des leaders hassidiques et de la désapprobation farouche du conseiller Alex Norris, le maire du Plateau Mont-Royal n’a pas trouvé suffisamment d’appuis pour faire passer un règlement qui, pensait-il, aurait peut-être mis un terme à la prolifération anarchique de lieux de culte illégaux sur le territoire du Plateau.

En constatant son échec, le maire Ferrandez avait prédit que l’avenue du Parc allait connaître une nuée de «centres communautaires» hassidiques (comprenez synagogues illégales) sur l'avenue du Parc. Eh! bien, croyez-le ou non, Luc Ferrandez ne s’est pas trompé. 


Le 4 avril 2013, soit un mois jour pour jour après sa prophétie, un certain M. Greenberger collait un permis d’aménagement d’un nouveau «centre communautaire» dans la vitrine du 5810 au 5814 avenue du Parc. Et on ne parle pas ici d’un cagibi discret. On nous annonce un agrandissement de 2560 pieds carrés en aire de bâtiment et de 1070 pieds carrés de plancher. Ça va leur faire tout un vestiaire d’entrée, ça, mes amis! 

Près du coin de la rue Bernard, le Palais du tapis perse s’envole pour céder sa place à une énième synagogue illégale

Parions qu'avant longtemps, la commission de toponymie se fera demander de rebaptiser l'avenue du Parc en avenue de la Théocratie!


Une fois de plus, malgré le fait que le maire du Plateau estime que ces projets «ont l’air du câlisse» (s'cusez-le!), qu’ils sont autant de trouble qu’une synagogue, qu’ils ont le même impact que la Maison du Père, un autre groupe hassidique est parvenu à contourner le règlement de zonage sur ce tronçon de l’avenue du Parc (entre Bernard et Van Horne) avec la bénédiction de certains fonctionnaires municipaux et la complicité pernicieuse de certains élus de Projet Montréal.

Nous sommes aussi surpris par le mutisme du président de l'Association des marchands de l'avenue du Parc. Il y a moins d’un an, M. Jimmy Zoubris s’inquiétait du fait que plusieurs commerces de cette grande artère fermaient leurs portes.


Jimmy Zoubris, nouveau candidat de Projet Montréal
Il était prêt à jeter une partie du blâme sur les travaux de réfection des conduites d'eau et d'égout, mais pas de saint danger qu’il pointe du doigt la dégradation du paysage commercial qui s'installe à quelques enjambées seulement de sa papeterie. Que le Palais du tapis perse s’envole pour laisser sa place à une énième synagogue illégale ne semble pas le préoccuper le moins du monde. 

Vous dites ? Jimmy vient d’être désigné comme candidat de Projet Montréal pour les prochaines élections? Ah! bon. Ça explique bien des choses. Faudrait pas qu’il soulève trop de poussière, n’est-ce pas. Le pauvre se ferait passer un savon par Richard Bergeron, Alex Norris et toute la ribambelle de leaders hassidiques qui mènent le bal. 

8 commentaires:

Michel Tremblay a dit…

Dès que je recois votre courriel, je ne peux m'empêcher de vous lire même si je sais que cela va m'enrager. Pas contre vous :) mais contre l'aplaventrisme de nos gouvernements. Bonne suite dans vos démarches et je vous souhaite une bonne santé, moi je ferais sûrement de la haute pression.

Jean-Marc Corbeil a dit…

Parions que les centres communautaires (privés) seront exemptés de taxes sous prétextes qu'ils sont des lieux de cultes...

Alain Roy a dit…

Évidemment!!!

Sebastien Piedade a dit…

Quand Projet Montréal et Richard Bergeron n'arrête pas de nous dire qu'ils sont des pro en urbanisme, pourtant il laisse l'avenue du Parc devenir un ghetto religieux. Bergeron a très peur du lobby juif. Étant musulman, il veut les accommoder au maximum pour ne pas paraître intolérant. C'est pas plus compliquer que cela.

Alain Roy a dit…

Bergeron musulman???

Pierre Lacerte a dit…

Richard Bergeron s'est converti à l'islam afin d'épouser sa dulcinée marocaine.

Pierre Lacerte a dit…

@ barbara@mac.com: je n'accepte pas les commentaires anonymes. Si vous vous identifiez clairement, je me ferai un plaisir de le publier.

Jacques Tremblay a dit…

Il est converti, mais dit ne pas être pratiquant.
Et Bergeron n'est pas le seul à avoir 'peur' de certaines communautés.
À l'arrondissement CDN-NDG de Montréal, les assemblées publiques sont dirigées par le Maire Lionel Perez; en anglais, et avec la kippa svp.
Bonne chance aux péquistes avec leur projet de Charte de la laïcité!!